Défoncé & Amoureux ft. la plus belle.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

 Défoncé & Amoureux ft. la plus belle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christophe N. Patterson
avatar
Administrateur - Devil's Advocates

⚜ COPIES RENDUES : 304
⚜ DOSSIER ADMIS : 15/06/2012

MessageSujet: Défoncé & Amoureux ft. la plus belle.   Lun 3 Sep 2012 - 21:02



Couché dans son lit au côté d’une des plus belles fille qu’il avait rencontré , Christophe regardait son plafond blanc. À regarder les deux jeunes dans le lit, ont aurait facilement pu croire qu’ils étaient en couple. Tout deux beaux comme des dieux et la jeune femme assoupi ayant sa tête couché sur le torse du jeune homme , n’avait pourtant rien d’un couple. Certes ils étaient meilleurs amis et avaient couchés ensemble plus d’une fois , jamais l’amour n’était entré en jeu dans leur histoire. À ce moment Christophe pensait à la fille qu’il aimait réellement : Avalon Shipley Hamilton. Le problème c’est qu’il ne savait pas qu’il l’aimait. Il pensait simplement qu’elle était une fille avec qui il aimait baiser et trainer. Avec ces mots et ces maladresses , et même s’il ne le sait pas lui dire , il l’aime. Il aime savoir qu’elle est à lui , mais ne veux pas lui appartenir. Il aime la façon dont elle lui donne des frissons à chaque fois qu’elle touche sa peau et surtout il aime s’emparer d’elle. Il aime tout simplement ce qu’il ressent à ses côtés. Ce sentiment qui surpasse tout les autres et qu’il ne comprends pas trop. Les plombs de haschis et les joints de marijuana fumé en cette belle soirée , ne l’ont surtout pas aidé à comprendre. Pourtant , il était là couché à tenté de comprendre regardant son plafond et attendant une réponse de la belle suite à son dernier texto. Paranoïaque suite aux substances illicites consommés , Christophe ne pouvait pas s’empêcher de s’imaginer les pires scénario alors qu’Avalon ne lui répondait pas. Il déplaça donc doucement la tête de Tinsley qui était collé contre son torse , afin qu’elle dorme confortablement sur un oreiller. Il se leva ensuite pris ses clés et partis vers la maison d’Avalon. Heureusement , la route n’était pas très longue , car dans son état il n’était pas apte à conduire. Pourtant , il se sentait invincible habillé d’un simple jeans , torse nu au volant de son gros camion.. Les lumières n’avait pas de couleur en cette soirée , les arrêts étaient invisible et les limites de vitesse n’existaient pas. La seule chose qui semblait importante était d’arriver chez Avalon , et ce , le plus rapidement possible. La pédale d’accélération était au fond et cela faisait bien évidemment marrer Christophe qui se sentait si bien au volant de la voiture. Il arriva finalement et se gara aux côtés de la voiture d’Avalon. Il enleva ses clés du contact , les mis dans ses poches et sorti du camion afin d’aller vers la porte d’entrée où il enfonça doucement la sonnette.

- Ava merde réponds moi , s’écria-t-il avant même qu’elle ait pu avoir le temps de répondre. Fatigué il s’accota sur le côté de la porte en attendant qu’elle réponde
.


HJ: désolé vraiment pas d'inspiration et j'ai pas eu le temps de corriger l'orthographe J\'vais pleurer. T_T
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avalon S. Hamilton
avatar
Devil's Advocates

⚜ COPIES RENDUES : 169
⚜ DOSSIER ADMIS : 30/06/2012

MessageSujet: Re: Défoncé & Amoureux ft. la plus belle.   Mar 4 Sep 2012 - 19:19


Why wont you answer me?

Trois heures du mat', Chris m'avait réveillé à trois heures du mat' et maintenant je n'arrivai plus à me rendormir. Une faible lueur passait ma fenêtre pour éclairer le bout de mon immense lit. Mes yeux contemplaient mon plafond blanc, je m'emmerdais ferme et jamais je n'aurais imaginé que la villa de ma mère fut aussi silencieuse. Le seul son qui résonnait à mes oreilles étaient le ronflement de ma soeur, Arizona, qui me ressemblait comme deux goûtes d'eau. En fait c'était ma jumelle, la personne qui ne me laisserait jamais tomber. Ouais, je la détestais de temps à autre, mais on ne vit pas que d'amour et d'autre fraîche chez les Hamilton. J'étouffais un rire en pensant au filer de bave qui devait traîner sur l'oreiller d'Ari, mon Dieu ça ferait une photo énorme à montrer aux autres Devil's. Un soupire traversa mes lèvres, quand je pensais à ma confrérie, je pensais à Chris c'était plus fort que moi. Je n'avais pas répondue à son dernier message pour lui montrer que je n'allais pas lui pardonner aussi facilement. Qu'il se drogue, ça ne me gênait pas, mais c'était le fait qu'il aille le faire avec Carmichael, cette petite garce qui soit-dit-en passant était sa meilleure amie et qui essayait de nous séparer. Il savait très bien que je ne pouvais pas la voir en peinture et pourtant il venait de m'envoyer qu'il se défonçait avec elle.

Je me retournais dans mon lit, mes mains se rejoignaient sous mon oreiller, mon regard perdu dans le ciel étoilé que j'apercevais à travers ma fenêtre, je pensais à a relation qui m'unissait au beau brun sexy qui me servait de petit-ami. Est-ce que je l'aimais ? Peut-être. En tout cas dès qu'une fille l'approchait un peu trop, je ressentais une envie folle d'écraser cette dernière. J'en voulais aussi à Chris, mais jamais bien longtemps. L'idée même de tomber amoureuse de monsieur Patterson me faisait sourire, lui et moi étions des êtres sans attaches, on flirtait, on couchait et puis finito ! Au revoir l'ami. Alors, pourquoi je restais avec lui ? Parce qu'il était bon au lit sûrement, parce qu'il était beau, parce qu'il me faisait rire, parce que ... parce que. Et puis est-ce lui m'aimait réellement où était-ce juste parce que j'étais riche, sexy et que je l'amusais ? Non, Chris n'était pas con à ce point-là. Toutes ces réflexions commençaient à me donner le tournis et je me glissais hors de mon lit pour aller manger un morceau. Je fis très attention à ne pas faire de bruit pour ne pas réveiller les deux autres habitantes de la maison. On ne peut pas dire que les marches craquèrent sous mon poids vu qu'elles étaient en marbres et j'arrivais donc devant le frigo sans soucis. Une fois ma glace Ben&Jerry's engloutie en quelques bouchées, je me retournais et trouvais soudain la maison bien sombre. Les quelques scènes de film d'horreur que j'avais vu me firent frissonner de peur.

J'étais en train de me faire flipper toute seule et la voiture qui arrivait sur le parking à côté de la mienne n'arrangea rien. Mes yeux bruns se posèrent sur la porte d'entrée avec angoisse, soit j'étais en train de rêver ou alors un serial killer venait me chercher pour m'enterrer avec ses autres victimes. Je fermais mes paupières, essayant de me raisonner sauf que je n'avais pas imaginé ses crissements de pneus et les pas qui venaient de s'arrêter devant la porte. Je pris une profonde inspiration, empruntais la direction de ma chambre sur la pointe des pieds, si un tueur en série venait assassiner l'une de nous, je serais la dernière ma chambre étant la plus reculée quand la sonnette résonna. Mon coeur eu quelques ratés et je me retournais doucement. Mais bien sûr ! Ca devait être un voisin ou un ami qui avait besoin d'aide, les tueurs ne sonnaient pas aux portes ... n'est-ce pas ? Je déverrouillais donc l'énorme battant qui me séparait de l'extérieur, priant intérieurement pour ne pas mourir ce soir. Doucement, un centimètre, plus un autre et encore un autre pour finalement ne découvrir personne. OK ! Alors, je devenais folle, j'entendais des bruits qui n'existaient pas. Je vérifiais quand même au cas ou, tournant la tête d'un côté puis de l'autre ... Ahhhh ! J'étouffais un cri de surprise en découvrant mon petit-amie complètement défonçait appuyer sur le mur. Je sortais dehors me plantant devant lui à moitié nue.

- Mais t'es pas bien ou quoi ?! Tu m'as fait grave flipper, c'est limite si j'me pissais pas dessus ! Et pourquoi t'es là en pleine nuit d'abord ? Chuchotais-je, bien que très énervée.

Je le fixais avec des yeux noirs, il me faisait pitié quand il était dans cet état là on aurait dit un poisson hors de l'eau. Je soufflais, exaspéré, mais aussi contente qu'il ne soit plus avec l'autre conne. Je croisais les doigts pour que Chris n'ai pas couché avec elle, sinon il allait voir ce qu'il allait voir, surtout qu'il était torse nu. Je m'approchais de lui et l'attrapant, un de ses bras sur mon épaule et ma main sur son dos, je l'amenais jusqu'au salon où j'allumais la lumière pour mieux le voir.

- Christophe Patterson, pourquoi es-tu à moitié nu ? T'es en chaleur ou quoi ? A moins que ce ne soit l'autre pouf qui t'ai réchauffé ...

© fiche créée par ell



Dernière édition par Avalon S. Hamilton le Lun 10 Sep 2012 - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christophe N. Patterson
avatar
Administrateur - Devil's Advocates

⚜ COPIES RENDUES : 304
⚜ DOSSIER ADMIS : 15/06/2012

MessageSujet: Re: Défoncé & Amoureux ft. la plus belle.   Mer 5 Sep 2012 - 15:24



Accoté sur le seul de la porte d’une des plus belles filles qu’il avait rencontrées, Christophe ne savait plus trop où il était. La drogue avait changé toutes ses perceptions et l’empêchait de pensés correctement. Les paupières tombante et le regard vide, il lui fallu un moment avant de réaliser qu’Avalon a moitié nue lui parlait. - Mais t'es pas bien ou quoi ?! Tu m'as fait grave flipper, c'est limite si j'me pissais pas dessus ! Et pourquoi t'es là en pleine nuit d'abord ? Il ne comprit pas grand chose aux paroles que la belle brune venait de lui chuchoter. Il venait de réaliser qu’il se trouvait sur le seuil de sa porte et réalisait enfin ce qui l’avait emmené jusqu’ici. Il s’attarda sur le corps de la belle, bien qu’avec les pupilles dilatées comme il les avaient on y voyait pas trop bien. Il n’avait l’air de rien dans cet été, c’est vrai. Il ne pensait à rien non plus, il était bien tout simplement sans ce soucier de tout les problèmes de la vie. Un frisson parcouru son corps alors qu’Avalon l’emmena au salon pour mieux le voir. Ce contact l’avait un peu réveillé, bien qu’il était totalement défoncé. En arrivant dans la pièce, il ne prit même pas un moment pour considérer Avalon qui se trouvait devant lui. Tout ce qu’il voulait c’était s’asseoir et se relaxer. Maintenant qu’il savait qu’Ava était en sécurité chez elle, plus rien n’était important sauf son confort. Il se dirigea donc vers le divan où il tomba comme une brique. Comme c’était bon. Les quelques premières secondes qu’il passa dans ce divan semblaient durer des heures tellement il était confortable. Il se ferma les yeux, mais les ré-ouvris rapidement quand sa copine se pointa devant lui et avait l’air un peu fâchée. Normalement, il n’aurait jamais sorti de cet état de bonheur, mais Avalon avait dit son nom complet. Chose que seul son père faisait auparavant. Et dieu sait que Christophe est sensible à tout ce qu’il lui rappelle son père. - Christophe Patterson, pourquoi es-tu à moitié nu ? T'es en chaleur ou quoi ? A moins que ce ne soit l'autre pouf qui t'ai réchauffé ... Elle parlait tellement vite et Christophe avait beau se concentrer il ne compris pas tout de cette simple phrase.
– Mais merde Ava, ça te dirait de parler moins vite ? répliqua-t-il en premier lieu. Sa voix était suave et lente comme s’il venait de se réveiller. Il tentait de regarder la belle brune alors qu’il parlait, mais il avait de la difficulté puisque la lumière l’aveuglait bien qu’elle ne soit peu forte.

– j’ai pas eu le temps de m’habiller, je voulais te voir. C’est la chose la plus romantique que j’ai fait pour toi … aller viens m’embrasser. Romantique ? Sorti a moitié nu pour aller voir sa copine ? C’était loin de l’être. Au moins, cela prouvait qu’il voulait la voir rapidement puisqu’il n’avait pas pris le temps de s’habiller. Cependant, il n’allait probablement pas avoir ce qu’il désirait. Dans l’état qu’il était, il n’avait rien de bien vraiment attirant. Certes, il restait le plus bel homme sur cette terre, mais il avait l’air d’un mort. Il n’avait probablement jamais été aussi défoncé que ce soir et Avalon détestait le voir dans cet état, elle n’allait probablement pas être indulgente envers lui.

Déjà qu’elle était frustrée a propos de Tinsley. D’ailleurs, Chris en avait marre. Tinsley était sa meilleure amie et la seule qu’il l’avait supporté toute sa vie. Elle était une des personnes les plus chères à ses yeux et il ne supportait pas qu’on l’insulte. Certe, Christophe avait couché avec Tinsley plus d’une fois et la trouvait ravissante, mais il n’y avait pas d’amour entre les deux jeunes. Personne n’avait le droit de l’insulter, pas même Avalon. – tu sais quoi Ava ? cette ‘’ pouf ‘’ comme tu dit , est une des personne les plus importantes à mes yeux. Alors si tu veux l’insulter va-s’y t’empêche pas. Mais sache que je choisirais jamais entre vous deux. D’ailleurs, tu sauras qu’elle ne t’aimes pas trop non plus, mais sait que je tiens à toi alors elle ne te rabaisse pas. Tu devrais peut-être prendre exemple. Elle avait touché une des cordes sensible de Christophe , seule chose qui pouvait le faire parler autant alors qu’il était défoncé. Il avait été cru, même très cru. Chose qu’il n’aurait probablement pas fait s’il avait été dans son état normal. Il s’accota la tête contre le dossier divan et regardait la fureur qui commençait à monter chez la belle brune. Normalement, il l’aurait trouvé incroyablement sexy dans cet état , mais à ce moment il était trop défoncé pour remarquer à quel point elle était belle.

HJ : j'ai un nouveau mac et j'ai de la misère à trouver les propriété d'une image Rolling Eyes bref je vais mette des gifs et des codes quand j'aurais trouvé ahah I love you
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avalon S. Hamilton
avatar
Devil's Advocates

⚜ COPIES RENDUES : 169
⚜ DOSSIER ADMIS : 30/06/2012

MessageSujet: Re: Défoncé & Amoureux ft. la plus belle.   Lun 10 Sep 2012 - 20:24


Why wont you answer me?

Bon, je devais bien avouer qu'il était sexy, trop sexy et que je ne pensais pas à des choses très sages en sa présence, j'aurai aimé l'amener dans ma chambre et me blottir contre lui dans mon lit et passer une bonne nuit. Mes yeux se concentraient tant bien que mal sur ses prunelles noires. La pupille se confondait avec l'iris et ça le rendait assez flippant, mais la colère, que je ressentais, était bel et bien là et je me retenais pour ne pas la faire exploser, ce qui aurait sans doutes réveillé toute la maison et ma mère aurait eu une crise cardiaque en découvrant Chris sur notre canapé complètement défoncé et torse nu. Elle savait que des garçons venaient la nuit chez nous, mais elle préférait faire comme si elle avait des filles modèles et ne rien voir. C'était toujours mieux ça, qu'une mère collante qui venait regarder dans la chambre toutes les deux minutes pour observer nos moindres faits et gestes. J'étais donc là, devant mon petit-ami, mains sur les hanches, bien décidée à lui montrer que je n'allais pas acceptait Tinsley aussi facilement, même si elle était sa meilleure amie.

- Mais merde Ava, ça te dirait de parler moins vite .

Je lui répétais donc mot pour mots ce que je venais de dire, séparant bien chaque syllabe comme s'il avait trois ans. Le salon était silencieux, aucun son n'en sortait mis-à-part notre petite conversation. Je priais silencieusement pour que personne ne descende comme je l'avais fait quelques minutes plus tôt.

- j'ai pas eu le temps de m'habiller, je voulais te voir. C'est la chose la plus romantique que j'ai fait pour toi ... aller viens m'embrasser.

Je retins une moue de dégoût pour ne pas le vexer, essayant de garder une mine renfrognée pour ne rien laisser paraitre. Il voulait que je l'embrasse ? Pouahhh, quelle horreur ! Enfin non, j'aimais l'embrasser, sentir ses lèvres contre les miennes et tout, mais rouler une pelle à un mec qui n'était même plus conscient de ses actes, non merci. A vrai dire, je préférais marquer les esprits et là avec un peu de chance, il ne se souviendra de rien cet après-midi. Et puis pour ce qui est du romantisme, ce n'était pas encore ça ... Encore, il serait arrivé comme Roméo sous le balcon de Juliette, je n'aurai rien dit, mais squatter mon canapé, au milieu de la nuit, torse nu c'était plutôt le genre de mon oncle de faire ça. Conclusion, je n'avais pas bougé d'un pouce malgré sa demande.

- tu sais quoi Ava ? cette '' pouf '' comme tu dit , est une des personne les plus importantes à mes yeux. Alors si tu veux l'insulter va-s'y t'empêche pas. Mais sache que je choisirais jamais entre vous deux. D'ailleurs, tu sauras qu'elle ne t'aimes pas trop non plus, mais sait que je tiens à toi alors elle ne te rabaisse pas. Tu devrais peut-être prendre exemple.

Je sentis une bouffée de jalousie monter en moi, ma gorge se serra m'étouffant à moitié. J'aurai sûrement pleuré de rage si je n'avais pas cessé de me répéter de ne pas le faire. Mes yeux me piquaient et je fermais mes paupières quelques secondes prenant une grande inspiration au passage. Il aimait Tinsley, mais il me préférait moi, n'est-ce pas ? Donc je ne pouvais pas lui reprocher d'être avec elle et pourtant je n'avais pas confiance, pas confiance envers Tinsley qui reprendrait Christophe dès qu'elle le pourrait. Peut-être n'avait-il rien vu de son petit jeu, mais moi je n'étais pas dupe. Quelques secondes plus tard, je le regardais de nouveau, très, très, trrrrrrès en colère.

- Ah oui ? Vraiment ? Je n'avais pas remarqué qu'elle pouvait pas me voir en peinture. Mais bien sûre je suis sûrement trop aveuglé par la jalousie pour le voir. Et jamais de la vie je ne prendrais exemple sur cette garce et j'en ai rien à battre de ton autorisation pour l'insulter. Tu le vois peut-être pas, mais dès qu'elle le pourra elle te reprendra, et toi comme un bon petit toutou à sa mémère tu ne chercheras même pas à comprendre et tu retourneras vers elle. Chuut, laisse-moi parler. Si je faisais la même chose avec Vadik, tu régirais comment ? Tu serais pire que moi, alors au lieu de critiquer tu ferais mieux de la fermer. Et je ne me disputerai pas avec toi, car tu n'es pas dans ton état normal.

Je m'asseyais ensuite sur la table basse en face du canapé, bras croisés sous ma poitrine, bien déterminée à ne pas entamer une longue et ennuyante discussion avec lui qui ne servirait strictement à rien. Et s'il n'était pas content, eh bien il n'allait qu'à aller se faire voir.
©️ fiche créée par ell




HJ : T'inquiète c'est pas grave, l'important c'est le texte MEUGNON ! \o/ Désolée pour le retard, j'étais un peu occupée avec les cours J\'vais pleurer. T_T
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Défoncé & Amoureux ft. la plus belle.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Défoncé & Amoureux ft. la plus belle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We Eat Moose :: CITY OF MONTRéAL : Dans les Bois :: Logements :: Maisons-