JONATHAN (hot) ☀ Une simple visite de courtoisie ?
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

 JONATHAN (hot) ☀ Une simple visite de courtoisie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Andrea Ibañez
avatar
Pretty Sirens

⚜ COPIES RENDUES : 27
⚜ DOSSIER ADMIS : 01/07/2012

MessageSujet: JONATHAN (hot) ☀ Une simple visite de courtoisie ?   Mer 11 Juil 2012 - 16:59

Je vivais ma vie comme je l'entendais. Je me sentais libre, je faisais ce que je voulais. L'année scolaire était terminée et nous étions l'été. Il s'agissait là de la saison la plus propice à toutes les folies et j'entendais bien m'amuser comme une folle. En plus, avec ce festival, l'ambiance était au beau fixe pour tout le monde et les soirées mouvementées étaient quotidiennes. Je me sentais légère et confiante. De plus, libre comme le vent et n'ayant aucun point d'attache, je pouvais me montrer au bras de n'importe quel beau garçon que je trouvais en soirée. Cependant, je n'étais pas une fille facile et il ne suffisait pas de claquer des doigts pour m'avoir ! Je menais la barque, je ne me laissais pas avoir. Certes, cette prise d'initiative déplaisait à certains hommes mais je m'en fichais pas mal... J'avais malgré tout ce que je voulais !

Aujourd'hui, j'avais fait un tour au festival et me suis baladée avec des amis dans Montréal. Comme d'habitude, j'avais profiter de chaque moment. Je ne voulais qu'une chose, être moi-même. Aucun obstacle ne pouvait m'empêcher d'avancer. Finalement, la journée passa à une vitesse affolante. Parfois, j'aurais préféré que le temps ralentisse pour pouvoir apprécier encore plus. Cependant, la journée n'était pas terminée pour ma part. Jonathan et moi avions rendez-vous en cette fin d'après-midi. Entre nous, c'est assez étrange. Généralement, les mecs avec qui je couche ne sont pas très réguliers. On passe un moment ensemble, je m'éclate et puis basta ! Seulement avec Jonathan, je ne sais pas trop ce qui se passe. C'est certain, il y a une forte attirance. Quand on se voit, c'est physique, nous sommes obligés de céder l'un à l'autre.

Comme d'habitude, à chaque fois que nous nous voyions, je voulais résister, ne pas y aller, ne pas céder. Ce soir, je ne voulais pas aller chez lui, je ne voulais pas aller à ce rendez-vous ! Seulement, plus la journée avait avancé, plus j'avais été curieuse de savoir pourquoi il m'avait donné ce rendez-vous. Je savais comment il allait finir, je n'avais aucun doute. Je ne sais pas si nous pouvions nous qualifier de sex-friends mais ce qui se rapprochait le plus. Néanmoins, je ne pouvais m'empêcher de m'interroger sur la tournure de ce rendez-vous. Finalement, sans que je ne pus comprendre réellement pourquoi, je me retrouvais devant la porte de chez lui. Je ne connaissais pas vraiment sa vie, Jonathan était assez mystérieux. D'ailleurs, j'évitais d'en savoir trop pour ne pas m'accrocher. En profiter, être libre était pour moi synonyme d'indépendance, pas de point d'ancrage.

La porte se dressait devant moi mais je n'arrivais toujours pas à déterminer ce qui me poussait à chaque fois à lui. J'avais beau chercher, rien en venait ça s'imposait toujours à moi. J'aurais pu m'énerver, faire demi-tour seulement, cela aurait été à l'encontre de ce que je pensais. J'étais là, autant en profiter non ? Certes, un peu hésitante, je frappais à la porte. Quelques instants plus tard, on m'ouvrit et je me retrouvais face à Jonathan. Comme toujours, il était à tomber. Il avait beau être un Devil, je succombais toujours face à son regard, son corps, son sourire. « Salut ! » dis-je avec un large sourire. J'avais laissé tomber toute résistance et pour ne pas culpabiliser, je n'aurais qu'à prétexter que nous étions en vacances et que durant ces deux mois, les confréries ne comptaient plus. Passant le pas de la porte, je n'avais qu'une chose en tête : lui !


Dernière édition par Andrea Ibañez le Jeu 12 Juil 2012 - 16:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan K. Smith
avatar
Gagnant du Festival des Talents

⚜ COPIES RENDUES : 131
⚜ DOSSIER ADMIS : 30/06/2012

MessageSujet: Re: JONATHAN (hot) ☀ Une simple visite de courtoisie ?   Jeu 12 Juil 2012 - 14:19

Le soleil était de sortie pour le festival, je devais chanter dans quelques jours et personne le savait, d'ailleurs j'avais déjà chanté mais je restais discret et n'en parlais pas. Les fêtes, la boisson, la drogue, les femmes, tout s'enchaînait. Je commençais à ne plus vraiment savoir où j'en étais. Je ne savais même pas avec qui j'étais officiellement, c'est triste au point d'en être drôle. Aujourd'hui, je devais recevoir la visite de Andrea, et sans l'avouer a personne, elle me manquait. Elle m'avait manqué sincèrement, et ce n'était pas mon genre de dépendre de la présence de quelqu'un. Je l'attendais avec impatience et pour éviter de voir le temps défiler tout doucement comme c'était le cas, je me mettais un film, une œuvre du septième art assez marrant avec de l'action. Je m'installais dans le canapé blanc, un verre de whisky coca à la main, je prenais la télécommande et redémarrais le film mis en pause. Je restais là, fumant, buvant, attendant l'arrivée de la belle qui se faisait désirer. Je finissais le joint, je commençais presque à m'endormir lorsque l'on frappait à la porte. Je me réveillais, posais le verre et le cendrier sur la table basse du salon. Je me relevais, vérifiais mon allure puis marchais vers la porte. Je tournais la poignée et ouvrais, la jeune femme apparaissait sur le seuil de la porte, souriante, extrêmement élégante et juste magnifique, sans parler du fait qu'elle était sexy. Je me sentais presque faiblement habillé avec Jean et mon tee shirt Redskins noir. Je lui souriais lui attribuais un plaisant:

Salut ma belle...


Puis elle s'approchait quand j'ouvrais presque les bras pour qu'elle me saute dessus. Elle m'embrassait, passant ses bras autour de mon cou, mes mains sur ses hanches. Ce baiser de retrouvailles était langoureux, plaisant, emplis de désir et il faut l'avouer presque amoureux. Je la laissais rentrer dans la maison, sa main dans la mienne et la seconde refermant la porte, à clef. Je posais cette même main dans le bas de son dos, lachant sa main et allais lui servir à boire lorsque je lui demandais ce qu'elle désirait. J'allais dans la cuisine lui servir son verre puis revenais en lui tendant et l'invitant à s'asseoir. Elle attendait que j'aille m'asseoir sur la partie allongée du canapé blanc, détendant mes jambes et elle vint alors se blottir contre moi. Mêlant ses jambes au mienne, posant sa tête contre mon torse, je l'enlaçais de mon bras gauche et la caressais de ma main. Mon autre main caressait sa cuisse sans arrière pensée tandis que je regardais le film, presque à la fin. Je sentais son parfum et lui susurrais des mots doux de temps en temps comme lui mentionnant plusieurs fois qu'elle était ravissante et accompagnant ce compliment d'un doux baiser langoureux. La musique du film retentissait, le générique de fin apparaissait, les crédits défilaient et je rapportais mon attention sur Andrea qui avait une envie qui se décuplait à la même vitesse que la mienne. Je l'embrassais et l'attirais à moi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Ibañez
avatar
Pretty Sirens

⚜ COPIES RENDUES : 27
⚜ DOSSIER ADMIS : 01/07/2012

MessageSujet: Re: JONATHAN (hot) ☀ Une simple visite de courtoisie ?   Jeu 12 Juil 2012 - 16:51

Je ne savais à quoi m'en tenir avec Jonathan. Notre relation était assez étrange, je ne savais pas vraiment ce que nous étions concrètement. Certes, le terme sex-friends était plutôt approprié cependant lorsque j'étais avec lui, ce n'était pas totalement comme avec tous les autres. Quand on se voyait, on ne faisait pas que coucher ensemble. Certes, c'était la fin inévitable puisque l'attirance physique était trop forte ! Néanmoins, lorsque nous n'étions vraiment que tous les deux, je ne sais pas... On aurait pu dire que l'on se comportait comme un couple. C'était assez bizarre en y pensant mais je ne préférais pas trop me prendre la tête alors j'agissais à l'instinct. Je restais naturelle d'un bout à l'autre, je faisais ce qui me plaisait avec lui. J'évitais de me poser tout un tas de question, j'y allais au feeling.

Finalement, Jonathan vint m'ouvrir et je le regardais de haut en bas. Il était comme toujours à tomber ! Son t-shirt mettait en valeur ses muscles, c'en était presque trop pour moi. Pour ma part, je portais un t-shirt blanc ample et décolleté dans le dos accompagné d'un short court et effilé. C'était simple, confortable et toujours très sexy. M'ouvrant ses bras, je m'y jetais dedans. Ce soir, j'étais à lui, nous étions notre "couple". Quand je me refaisais parfois nos soirées, je me trouvais un peu bizarre d'agir ainsi mais sur le moment, cela semblait d'une logique imparable, c'était normale, c'était juste nous deux réunis. L'embrassant avec ferveur, j'étais heureuse de me retrouver avec lui. Nous allions passer une soirée détendue, loin de la foule du festival ! Rien que lui et moi !

M'emmenant à l'intérieur en me serrant contre lui, il me proposa à boire. « Je voudrais bien un fond de martini s'il te plait. ». J'aimais bien cet alcool. Jonathan partit donc en cuisine me servir un verre qu'il me reporta un petite minute après. Alors on se posa sur le canapé, moi blottie contre lui me faisant de simple caresse. Il voulait finir son film et j'allais donc regarder la fin avec lui. Je l'avais déjà vu mais il faisait partie de ceux que je ne détestais pas regarder plusieurs fois. Finalement, le film se termina après de nombreuses minutes durant lesquelles je n'avais pas quitter ses bras et où nous nous étions adressé de nombreuses tendresses l'un envers l'autre. Cependant, comme à notre habitude, nous ne pouvions pas négliger l'envie qui nous parcourait tout entier.

Le générique de fin défilait mais c'était beaucoup moins intéressant que Jonathan. Tendant le coup pour l'embrasser, je cherchais en même temps la télécommande de la télé à tâtons sur le canapé. Sans lâcher ses lèvres, je la trouvai et appuyai sur le bouton off afin que la télévision s'éteigne. Dans la pièce résonnait un silence perturbé par nos baisers devenant de plus en plus langoureux. Défaisant mes jambes des siennes, je bougeais lentement puis quelques lents instants plus tard, je me retrouvais au dessus de lui quasiment à califourchon. Il posa ses mains dans le creux de mon dos nu tandis que je posais une des miennes sur sa joue. De l'autre, je venais caresser son torse musclé. Nos tendresses continuèrent encore de longs instants alors que notre envie montait en flèche. Je l'avais sans cesse répéter mais j'avais envie de lui, ici et maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan K. Smith
avatar
Gagnant du Festival des Talents

⚜ COPIES RENDUES : 131
⚜ DOSSIER ADMIS : 30/06/2012

MessageSujet: Re: JONATHAN (hot) ☀ Une simple visite de courtoisie ?   Dim 15 Juil 2012 - 11:55


Just You && Me
Le film à peine terminé, Andrea vint m'embrasser avec un désir profond. Je commençais à ressentir instantanément la même envie me parcourir. Je me redressais un peu plus, puis profitais un peu plus de cet instant de passion. Elle vint se rapprocher de moi en me chevauchant, prenant une position à califourchon qui donnait tout aussi envie que ma partenaire. La télé se coupait par la même occasion, je posais mes mains dans des endroits qui étaient réservé pour des personnes très intimes. Je la sentais me caresser avec une sincérité irréprochable, je lui rendais en caressant ses fesses et commençais à enlever son haut petit à petit. Profitant de chaque caresse durant lesquelles je pouvais toucher sa peau brûlante. Son côté latino m'avait fait fondre et je ne le montrais pas certes, mais j'étais raide dingue d'elle. C'était celle-là mais je ne me l'avouerai pas de si tôt... Mes mains faisaient des allers-retours d'entre ses omoplates jusqu'au milieu de sa cuisse. Nos corps réalisant déjà des sortes de vas et viens, se frottant l'un à l'autre, ce fût le moment où tout commençait. Je posais mes mains sur ses hanches et remontais vers sa poitrine que je caressais avant de retirer ce que Andrea portait en haut. Je jetais ça un peu plus loin sur la partie assise du canapé tandis qu'elle m'aidait à enlever mon tee-shirt.

Nous continuâmes de nous chercher ainsi pendant plusieurs longues minutes, peau contre peau, caresses pour caresses, tendresse pour tendresse. Je retournais délicatement la demoiselle pour l'allonger sur le canapé, au dessus d'elle, j'embrassais le haut de sa poitrine et descendais jusqu'à son short sexy. je m'occupais d'ôter le mini short, en le faisant glisser le long de ses jambes superbes. Ma main les caressait aussitôt que les vêtements furent au sol, de haut en bas puis de bas en haut, juste du bout de doigts. Tandis que mes lèvres embrassaient son bas ventre, donnant quelques coups de langues pour pimenter la scène. Je me positionnait à côté d'elle, ma main qui caressait ses jambes remontant vers sa cuisse, puis l'intérieur de l'entre jambe. Je retirais aussitôt tous ses sous-vêtements alors que j'étais encore en jean. Ma priorité c'était elle, son plaisir, son envie... Je continuer de partager des moments langoureux au niveau de ses lèvres pulpeuses à souhait. Ma main gauche caressa du bout des doigts l'intimité de la jeune femme, qui émit comme un petit gémissement camouflé. Puis alors que les minutes s'écoulaient, en décuplant phénoménalement l'intensité de chaque geste, chaque mot. Je prolongeais mes caresses en pénétrant calmement un doigt, puis deux, réalisant des allers et venus avec douceur, et lenteur durant de longues minutes.

Alors que le temps s'écoulait, et que je la caressais de la façon la plus érotique possible, j'avais moi aussi maintenant envie. Je m'asseyais sur le canapé à côté d'elle, déboutonnait mon jean et écartais les jambes. Le message n'était pas trop difficile je pense. Elle vint alors se mettre à genou, entre mes jambes, et là, je fermais les yeux et levais la tête vers le plafond, profitant absolument de chaque instant...
Fiche (c) Espe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Ibañez
avatar
Pretty Sirens

⚜ COPIES RENDUES : 27
⚜ DOSSIER ADMIS : 01/07/2012

MessageSujet: Re: JONATHAN (hot) ☀ Une simple visite de courtoisie ?   Sam 28 Juil 2012 - 12:35

Dans ces bras, je sentais mon envie décuplée comme s'il savait parfaitement me contenter. Avec lui, j'avais toujours du mal à réfléchir sur ce que nous vivions, partagions. Il m'embrouillait l'esprit, j'espérais toujours garder le contrôle comme je le faisais avec les autres hommes mais, avec Jonathan, je chavirais à chaque fois. Je succombais à ses yeux, sa voix, ses bras, ses lèvres, son corps. J'en perdais mes moyens. Sur le moment, je savais toujours en profiter, arrêtant de me poser tout un tas de question. Cependant, les lendemains étaient toujours emplis de doutes et même d'agacement. D'ailleurs, c'était pour ça que j'évitais de m'afficher avec lui en public, gardant cette défaillance pour notre intimité. Cela se révélait à moi de plus en plus : Jonathan était ma faiblesse. En sa compagnie, je perdais le contrôle, mon assurance, ma supériorité. Par je ne sais quel moyen, il savait contourner cette partie de moi-même et aller chercher une autre Andrea. Il m'arrivait même de me détester pour me laisser aller comme ça !
But baby there you again, there you again making me love you
Yeah I stopped using my head, using my head let it all go
Got you stuck on my body, on my body like a tattoo
And now i'm feeling stupid, feeling stupid crawling back to you
J'essayais alors de me forcer à résister mais il savait à chaque fois à me reprendre dans ces filets. Et dans ces moments là, je cessais à nouveau de réfléchir ! Je remarquais même que j'en avais envie. Je cédais parce que j'en avais envie. Comment résister alors qu'on le désire !? C'était peine perdue. Encore aujourd'hui en était la preuve. J'étais venue chez lui, je l'avais embrasser, je m'étais conduit comme si j'étais sienne. À croire qu'à ses côtés, je perdais la mémoire, la capacité à être la jeune femme que je montrais aux autres. Personne n'avait encore réussi à percer ma carapace, à aller chercher mes sentiments aussi profond. Car oui... Peut-être n'était-ce pas de l'amour, pas encore ! Cependant, il savait me soumettre à mes envies, mes émotions et il me dirigeait d'une main de maître. Cependant, n'allez tout de même pas croire que je serais une femme soumise ! Non loin de là ! Il savait me faire chavirer mais ma force de caractère ne se perdait pas totalement ! Je ne devenais pas un agneau tout doux, craintif et obéissant. Il savait juste faire ressortir une partie enfouie au fond de moi. Je n'avais jamais eu de relation sérieuse. Depuis mon arrivée à Montréal, avec mon affirmation de personnalité, j'avais juste eu des histoires sans importance, pas forcément que des coups d'un soir mais rien de bien sérieux. Je ne voulais pas tomber amoureuse de si tôt car cela signifiait en partie la fin de ma liberté de m'amuser, la fin de la liberté de ne penser qu'à soi ! Cependant, avec lui, c'était bizarre. Je me sentais stupide. Voyant la tournure que ça avait pris aussitôt, j'aurais pu tout arrêter, lui dire non et m'en aller ! Mais les choses avaient continuer et je me retrouvais là, dans ses bras, prête à me livrer à lui une nouvelle fois.
So I cross my heart, and I hope to die, that I'll only stay with you one more night
And I know I said it a million times
But i'll only stay with you one more night
Pour faire bonne figure face à ce qui me paraissait être une situation détestable et surtout pour palier à l'incompréhension de notre relation, je me disais que je prenais du bon temps et qu'au moins, ceci n'était pas négligeable. Il me convenait, il était plutôt bon au lit. Certes je me volais délibérément la face mais je me disais pour effacer certains remords que je pourrais, si je le voulais vraiment, mettre fin à toute cette histoire ! Aujourd'hui allait être une nuit de plus. Peut-être un mauvais choix pour ma part mais à mesure que je sentais ses mains me parcourir, je sentais que je perdais de la volonté. Les choses avaient commencé et nos corps collés l'un à l'autre, se frottant l'un à l'autre m'empêchaient de vouloir me refuser à lui. Dans mes pensées, germait l'idée que ce n'était qu'une simple nuit de plus. Certes, un moment de pur plaisir mais juste un parmi tant d'autres. Or je savais qu'au fond de moi, j'avais dis ça des milliers de fois sans pouvoir me résoudre à ce que nous arrêtions. La preuve, j'étais là sur lui alors qu'il m'enlevait mon haut.
Trying to tell you no, but my body keeps on telling you yes
Trying to tell you stop, but your lips got me so out of breath
I'd be waking up, in the morning probably hating myself
And i'd be waking up, feeling satisfied but guilty as hell
Mes réflexions avaient assez duré et le fait de me retrouver sur lui, poitrine nue avec son regard fixé sur moi, me fit totalement oublier toutes mes réticences. Je savais profiter des avantages de la vie quand j'en voyais un. Cependant, ne vous détrompez pas, ceci n'est encore qu'une simple excuse car au fond, j'en mourrais d'envie. Oubliant tout le reste, ne me fiant qu'à mon désir débordant que Jonathan savait parfaitement faire ressurgir, j'allais me livrer à lui. Je lui retirais alors son t-shirt. C'était enivrant. Nous connaissions tous deux où cela allait nous mener mais plutôt que de succomber sauvagement à cette simple envie, nous préférions passer par les préliminaires. Lors de soirées ou autre, il m'arrivait de choisir un mec où nous oublions le prologue pour passer directement à l'action principale de l'aventure ! Cependant, bien que nous puissions être des sex-friends, nous tenions toujours à mettre une certaine tendresse dans nos gestes. Par de tendres caresses, nous parcourions alors chaque partie du corps de l'autre. Je sentais nos températures corporelles augmenter, notre rythme cardiaque s'enflammer. Seul notre désir et notre attirance respective nous guidaient.

Me retrouvant sous lui, je le vis descendre le long de mon corps et m'enlever mon short puis après quelques instants mon sous-vêtement. Complètement nue, je comprenais qu'il désirait me contenter plus que jamais. Me livrant à cette sensation exaltante, je profitais du contact de ses lèvres quand je sentis soudain ses doigts pénétrant mon intimité. Lâchant un gémissement étouffé, je fermais les yeux et le laissais me transporter. Je sentais que ses va-et-vient étaient fait avec une tendresse non dissimulée et avec envie. Il s'appliquait et faisait en sorte de me combler un maximum. Ceci ne provoqua alors un plaisir intense, un début d'extase très prometteur. Il savait ce qu'il faisait et j'appréciais un tel comportement, cela promettait toujours un moment de parfaite jouissance. Par la suite, alors que mon contentement prenait de plus amples proportions, je sentis que c'était également le cas de Jonathan. Il vint donc se placer sur le bord du canapé, déboutonnant son jean. Je compris aussitôt son envie et vint me placer entre ses genoux. Déposant quelques caresses d'abord, je vins ensuite déposer des baisers fugaces. Jouant avec les sensations, je sentais le plaisir le parcourir tout entier tandis que l'une de mes mains commençait un mouvement de va-et-vient sur sa verge. Après quelques instants, je vins placer délicatement son sexe dans ma bouche. Imitant de tendres mouvements de va-et-vient, je m'arrêtais parfois pour jouer avec ma langue, la faisant tourner. J'espérais que son désir en fut décuplé, qu'il prit un immense plaisir sous mes gestes attentionnés.

Après quelques longues minutes à m'occuper de lui, je sentis qu'il était temps de passer à autre chose. Remontant mes mains le long de son torse nu, je me relevais et vins déposer un langoureux baiser sur ses lèvres. Le tirant à moi, je l'obligeais à se tenir debout. Ne quittant pas sa bouche, je fis tomber son jean puis son sous-vêtement. Se retrouvant alors nu tout comme moi, il écarta d'un mouvement de jambe ses vêtements gisant par terre tandis que mes mains parcouraient son dos jusqu'à venir se loger sur ses fesses. Lui imposant une légère pression, je le collais à moi. Nos deux intimités vont alors se toucher. Ce contact désinvolte fit faire un bond à mon rythme cardiaque. Nous obligeant à nous retourner, je sentais le bord du canapé contre mes mollets. Je me baissais alors doucement l'entraînant avec moi. Nos corps se suivait dans une symbiose parfaite. Chacun comprenait les intentions de l'autre. Aucun de nous deux obéissait à l'autre, nous étions juste sur la même longueur d'onde. Allongée sous lui, le moment tant attendu vint alors. Écartant délibérément les cuisses, je le laissais se placer correctement tandis qu'il vint me pénétrer. Retenant ma respiration, je me pinçais les lèvres pour ne pas que mon gémissement lâché ne soit trop fort. Je n'étais de ses filles qui criaient pour rien mais avec Jonathan, chaque geste était comme une délivrance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: JONATHAN (hot) ☀ Une simple visite de courtoisie ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

JONATHAN (hot) ☀ Une simple visite de courtoisie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We Eat Moose :: CITY OF MONTRéAL : Dans les Bois :: Logements :: Maisons-